J'aimerais bien...

Combien de projets petits et grands nous différons, abandonnons, …. inhibant et étouffant au passage une partie de nous-mêmes.… (Faire du sport, changer de travail, apprendre à…, etc.) Rassurez-vous ! Il n’est bien souvent point question d’une flemme inavouable ! Le problème est qu’il se mène en nous (inconsciemment) une guerre froide entre besoins contradictoires, certains freinant des quatres fers pour empêcher les autres de s’exprimer !

 

Quelques questions pour lever les freins au changement :

-          Formulez votre projet (en terme positif : je veux…)

-          Notez ce que vous allez perdre lorsque vous l’aurez réalisé (cherchez bien…cherchez encore)

-          Notez les risques que vous prenez en le réalisant, les autres inconvénients (cherchez bien encore …)

Compte-tenu de ces freins, maintenant mis au jour, voyez comment vous pourriez revoir votre projet tout en limitant les pertes et risques identifiés (dommages collatéraux)…