Mobilité interne : Les 4 Erreurs à éviter et mes conseils

Erreur 1 : Arriver en terrain conquis

Attention, même si on est venu vous chercher, les jeux ne sont généralement pas faits, dans la grande majorité des cas, il y a plusieurs candidats en lice…

 

Mon conseil : Arrivez à l’entretien pour convaincre et exprimez sans réserve vos motivations pour le poste.

Erreur 2 : Faire preuve de défiance vis-à-vis des process, outils et interlocuteurs

Cette attitude instaure un climat tendu et vous rendrait antipathique, … alors que le recruteur cherche une personne enthousiaste et qui inspire confiance.

 

Mon conseil : Jouez le jeu, de bonne grâce, avec maturité, courtoisie et une sincère bienveillance.

Erreur 3 : Croire qu’on vous connaît

Attention, ce n’est pas parce que vous êtes dans la maison depuis 15 ans que le RH qui va vous recevoir vous connaît ou qu’il a fait sa petite enquête vous concernant…

 

Mon conseil : Partez du principe que la personne qui va vous recevoir ne sait rien de vous, venez munis d’un CV clair et à jour, arrivez sans a priori sur ce que l’on aurait pu dire de vous, présentez-vous clairement, simplement et sous votre meilleur jour.

Erreur 4 : Adopter une attitude attentiste

Même si vous n’avez pas la main sur tout le processus de décision, ne vous déresponsabilisez pas sur la teneur des échanges et sur votre évolution professionnelle.

 

Mon conseil : Tout en respectant les dispositifs RH, présentez votre projet professionnel avec clarté, énergie et conviction, optimisez le temps qui vous est accordé (ne racontez pas des anecdotes sans valeur ajoutée pour votre candidature), tenez-vous informé des suites et demandez du feed-back sur les entretiens.